Après avoir lever le voile sur le syndrôme de l’imposteur, ce trouble qui incite à renier sa compétence de peur constante d’être démasqué par l’entourage, tellement prégnant et prétexte à toute procrastination, j’ai maintenant rendez vous avec un autre concept qui, s’il fait parti mon ADN, semble être difficile à appréhender par mes clients.

La bienveillance…

Alors parler de bienveillance lorsqu’on vend des services, on comprend les réticences. Ça sent le piège !

J’ai donc opté pour contourner le sujet en rassurant mes futurs clients, qu’ils allaient bien me rémunérer. Chèrement car je suis compétent. Non pas sur leurs actions présentes, ce qui serait malhonnête, mais bien sur la plus value que je vais leur apporter.

Je viens d’élargir mon job qui n’est plus seulement de convaincre que je suis la bonne personne dont le prospect a besoin, mais bien celui qui va en plus lui apporter un package global pour répondre à son besoin.

Merci Aout d’avoir suspendu ton vol, pour moi aussi…


0 commentaire

Laisser un commentaire