Pourquoi inventer « Paris sans voiture » alors que Paris sans essence suffisait.
En cette période de sobriété, quelle bonne idée de nous priver d’essence. Nous faisons des économies, soignons nos agacements, pouvons profiter de la marche à pied. Ajoutons un semi marathon ce dimanche, histoire d’éliminer tous ceux alors qui voulaient fêter les grand pères, puisque les non concernés se gardent de l’essence pour lundi, et voilà définie l’équation du Paris libéré…des auto….

Oui mais Paris, par essence, sera toujours Paris ! c’est la ville lumière, celle où veut aller, celle des amoureux, surtout le dimanche quand la circulation est moindre !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *